Une Vie

Une Vie

Je suis né en 1934,année maudite de l'accés d'Hitler au pouvoir.Ma naissance fut auréolée de bonheur,dans un climat famillial des plus éclatant.Mon pere,brillant Urologue Marseillais,avait une tres grosse clientele.Il descendait d'une famille d'armateurs.Mais il était,comme beaucoup d'hommes,un personnage immature.Et la femme qu'il épousa,intelligente et belle,fut en fait le "substitut de sa mere"!.Ma mere était la fille de riches propriétaires terriens du Jura,doux pays aux vallonnement harmonieux,riche pays viticole et du fromage de comté.L'ambiance familliale était tres catholique.Mon pere avait fait une guerre de 14_18 tres courageuse:cité 2 fois a Verdun pour sa bravoure et croix de guerre.J'étais le dernier des 7 enfants;les 2 soeurs ainée étaient tres brillantes.L'ainée,en contradiction entre l'ethique familliale et la réalité de la vie,s'effondra a Normale Sup.Elle devint Shizopphrene,etat qui dura 20 ans,et contamina toute la famille;une 2 ème soeur s'effondra!!Puis survint la guerre de 1939et la France s'effondra devant un ennemi surpuissant et fanatisé.Ce furent 4 années de privation et de profonde tristesse.Mon frere,tres idéaliste fit de la Résistance et fut arrété a 16 ans par la Gestapo.relaché,il partit dans le maquis du Vercors.Enfin,la liberation arriva avec son cortege de bonheur que nous devions aux aux Americains et aux Anglais.Puis ma mere mourut d'une crise cardiaque.J'avais 12 ans;ce fut un drame affreux.Une de mes soeurs,tres mature et dégourdie,prit en charge la famille.Je faisais des études tres médiocres dans une tres mauvaise école.La santé et la clientele de mon pere déclinaient.L'athmosphere familliale était tres pesante.J'échouais a mon bac.On me plaça alors dans un petit seminaire en Auvergne(Saint Flour) ville ou un de mes cousins était chirurgien.Alors je me mis a tres bien travailler et réussis le concours general de Philosophie.J'étais tres timide avec les filles,mais je plaisais.Ma seule passion était l'automobile.Pris dans "une serie d'engrenages" je m'inscrivis en médecine.J'étais un étudiant pauvre et boursier.Quelques temps au paravant,j'avais été violé par un cousin pédophile;je mis 20 ans a en parler.Dés les premiers jours de Fac,je rencontrais une belle étudianteet j'en eus le" coup de foudre".C'était une famille de Professeurs en médecine.Je mis des années a me déclarer,me jugeant inferieur a elle.Je ne fus jamais son amant,mais devins son mari et nous eumes bientot 2 adorables petites filles.Je ne profitais guere  de ma liberté d'étudiant et me lançais dans la voix des concours.Puis je m'effondrais a mon tour;je connus l'enfer des asiles psychiatriques de l'époque mais je fus sauvé par un psychiatre d'origine Espagnole tres intelligent.Les conditions des etudes medicales étaient effroyables mais je me remis courageusement au travail.Je connus des échecs mais j'arrivais finalement a bac+19.Radiologue des hopitaux peripheriques,je choisis pour mon maheur Salon de Provence.La medecine,de litteraire était devenue scientifique et la Radiologie que j'avais choisi connut les plus grands développements techniques.J'avais un ulcere du duodenum et je fus opéré dans des conditions d'affreuses douleurs,chose que l'on ne fait plus maintenant.Je restais 17 ans a Salon,j'avais un beau service et je m'étais fait construire une tres jolie villa.L'ambiance medicale était tres mauvaise,mais j'avais connu a Marseille un Patron de haut niveau avec lequel je faisais de la recherche sur le cerveau.(Georges Salamon)J'avais été écarté de l'agrégation par la magouille medicale.Je prenais ma revanche par une réussite eclatante.Un jours,seul a Salon,je reçus dans ma boite aux lettres un lettre de l'administration me déclarant fou!Je dus passer un examen psychiatrique et devant le conseil national de l'ordre.Je m'en tirais avec les honneurs et fus muté a l'A P de Marseille.Là,j'arrivais vdans un service miserable qui ne faisait rien et il n'y avait dans cet hopital que des viellards et des Sidas.J'allais almors travailler avec une équipedynamique et étudiais le scanner et l'IRM.Ma femme présenta alors un tres grave cancer ovarien,et la radiotherapie qui suivit fut démentielle:2 fois la dose normale!!Il fallu lui enlever tiout le grele ce qui en fait une infirme a vie,dans un tableau de dénutrition extreme.Alors vint la retraite:je connus une tres intelligente psychanalyste (née a Brgen Belsen,fait unique!!)qui me fit comprendre que je devais rester tres actif.Je pratique donc avec plaisir(et volonté)le tennis,le crowl en piscine,et la voile que j'adore avec l'ecole de voile.J'apprend l'anglais car mes 4 adorables petites filles sont a l'ecole Anglaise de Prague.J'ecris des ouvrages:Les SS et les Camps de concentration,La vie rèvée(ce que j'aurais voulu etre)du constructeur d'automobles Louis Renault.Puis les"3 mats des Armateurs Dor"(denichés dans la famille et peints par ma Prof de peintures;"le merveilleux village de ma mere:montain,pres de Lons Le Saunier.Une Chronique erotico amoureuse avec un jeune normande vivant en cote d'Ivoire;enfin,"le materiel de guerre de l'armée americaine de la liberation

Je sais que la vie est un combat,mais "l'enjeu en vaut bien la chandelle".

 

J'appartiens à une famille médicale : je fus toujours époustoufflé par mon cousin, le Pr Vincent Dor(major de l'internat en 1ere année de préparation)qui créa le célebre centre cardiothoracique de Monaco,réputé dans le monde entier. Il pratiquait des greffes cardiaques couramment et fut "le chirurgien du Prince"!!

Une Vie - 25€

Actualité

Site en ligne
Vous trouverez sur mon nouveau site Internet une présentation de ma personne et de mes ouvrages.